Institut
 l'Abre VertFormationsEditionsRechercheEnveloppementslexiqueContacts

Institut 
SITIMO 
Décentration 
[Accueil][Formations][Institut]


L'Institut Européen de Psychothérapie  

 

 

Fondé en 1966 par André VIREL
Etablissement libre d'Enseignement Supérieur
Déclaré à l'Accadémie de Paris le 7 septembre 1974 n°391
Association loi 1901 à but non lucratif

Président: Pr Hervé BEAUCHESNE

 

 

 HISTORIQUE

(extrait de "Psychothérapies" n°4)

 

 


L'institut Européen de Psychothérapie a depuis son origine maintenu une orientation résolument pluridisciplinaire et transdisciplinaire. Il a été un lieu de rencontre et de synthèse entre Science et Arts.

 

 

1962

 

 Cycles de conférences d'information

 

 

En 1962, André VIREL et Roger FRETIGNY organisent avec le GERUP (Groupe des Etudiants de l'Université de Paris) des cycles annuels de conférences sur les différentes méthodes psychothérapiques.

 

Cette initiative répondait au besoin de compléter l'enseignement de psychologie clinique officiel trop exclusivement axé sur la technique freudienne, par une information panoramique sur les autres grandes techniques (JUNG, ADLER) et sur les psychothérapies individuelles et de groupe: techniques d'Imagerie Mentale, psychodrame, expression scénique, Vittoz, etc...

 

 

 

1964

 

Syndicat National des Psychothérapeutes 

 

 

 

Des relations techniques et amicales nées entre les différents praticiens venus d'horizons si divers, devait naître le 4 juin 1964, le Syndicat National des Psychothérapeutes. Dès sa deuxième année d'existence, le Syndicat prit conscience de la nécessité de doter chaque praticien et élève praticien d'une formation complémentaire dans tous les autres domaines de la psychothérapie: psychanalytique, analytique, Adlérienne ou onirothérapique. D'où le voeu exprimé, en 1966, de remplacer les cycles de conférence d'information de la Sorbonne par un organisme d'information et de formation.

 

 

1966

 

l'Institut d'Enseignement des Méthodes Psychothérapiques

  

 

 

 

 

 

 

Crée par le Centre de Recherches de Jalesnes, l'Institut d'Enseignement des Méthodes Psychothérapiques répondit à ce voeu. Cet Institut à été géré, depuis 1968, par un conseil de huit membres élus (un tiers par les enseignants, un tiers par les étudiants, un tiers par le Syndicat des Psychothétapeutes).

 Par ailleurs, avait été fondée le 12 avril 1968, la Société Internationale des Techniques d'Imagerie Mentale (SITIM), en vue de permettre à tous les psychothérapeutes utilisant les techniques d'Imagerie Mentale de se rencontrer et de d'échanger des informations. L'objet de la Société s'est rapidement étendu à toutes les recherches sur l'image (psychophysiologie, création plastique et audio-visuelle, hallucinations pathologiques, toxiques, mystiques).

 

 

1968

 

l'ARBRE VERT

 

 

 

 

 

 

 

Depuis sa création, la SITIM, a organisé plusieurs rencontres internationales: à Genève en juillet 1968, à Paris et à Cortina d'Empezzo en juillet 1970. Quatorze nations étaient représentées au sein de la Société. Les Membres se distinguent en membre titulaires (exerçant professionnellement une psychothérapie utilisant ou non l'Imagerie Mentale) et des membres correspondants (relevant de la recherche psychologique ou psychophysiologique). La SITIM outre ses congrès, ses colloques, et la diffusion d'informations générales, organisait à "l'ARBRE VERT" des rencontres et des manifestations intéressant tous ceux qui se trouvent professionnellement placés au carrefour de la psychologie des profondeurs, de la création et de la psychothérapie.

Le Syndicat National des Psychothérapeutes, l'Institut d'Enseignement des Méthodes Psychothérapiques et la SITIM, ont eu pour siège "l'ARBRE VERT" 12, rue Saint-Julien-le-Pauvre, à Paris 5è. Ce local, comportant une salle de conférence et de réunions dans une cave voûtée du XIIè siècle, était par ailleurs le lieu de recherches extrêmement diverses centrées sur l'Imaginaire, offrant aux psychothérapeutes un climat de créativité (recherches plastiques, cinétiques, audio-visuelles, etc...).

  

 

1970

 

une revue:"PSYCHOTHERAPIES

 

 

 

 

 

 

 

Le 4 juillet 1970, à la IIIè rencontre internationale de la SITIM, Roger FRETIGNY émettait le voeu de voir naître une revue internationale. Le présent numéro réalise ce voeu. Il est consacré aux problèmes posés par l'Imagerie Mentale. Mais "PSYCHOTHERAPIES" sera plus largement ouverte à toutes les psychothérapies.Nos prochains numéros publieront des articles sur les psychothérapies d'inspiration psychanalytique (FREUD), analytique (JUNG) ou d'inspiration Adlérienne ainsi que les techniques de relaxation, etc... Le lieu de rencontre et d'échanges se nomme "l'ARBRE VERT". C'est donc sous le signe de l'arbre que nous publions ce premier numéro. L'illustration de la première page de cette couverture est extraite d'une bande dessinée de Claude BARRUE, intitulée l'ARBRE et publiée dans la revue "CONSTELLATION" (n°259 - Nov. 1969), suite de dessins que nous reproduisons en page 4 de cette couverture. Cette bande dessinée interprétant une séance d'Imagerie Mentale, accompagnait un texte d'Armelle DIEL et Michel ROUZE: "La rêverie qui guérit".

 

 

2005

 

Quelle suite?

 

 

 

 

 

 

 

Depuis maintenant plusieurs années l'Institut est en sommeil et on peut espérer que cette léthargie n'est pas un véritable coma annonciateur d'une mort à court terme.

Il nous semble, en effet, que les apports de cette institution ne se retrouvent dans aucun des mouvements d'idées actuels de la psychothérapie. Chacun des mouvements cherche à défendre son territoire, voire à empiéter sur le territoire des autres par des attaques qui ne sont pas toujours justes (comme en témoigne par exemple l'ouvrage récent "Le livre noir de la psychanalyse)  mais il n'existe plus de mouvements qui cherchent véritablement à intégrer les apports des différentes formes de la pensée humaine.

Serait-ce un retour à une nouvelle forme de la pensée et de l'homme "unidimensionnels"?


 

 

[Haut][Suivant]

webmstre@arbrevert.org